Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



  • Accueil
  • > Vous avez dit Jeanne Darc ou d’Arc ?

Vous avez dit Jeanne Darc ou d’Arc ?

Vous avez dit Jeanne « Darc » ?

Episode 2

440px-Maison_natale_de_Jeanne_d'Arc_à_Domrémy,_Musée_des_familles

Maison natale de Jeanne « Darc »

Fleur de lys

MEDIAPLAYER Michel Pépé Fleur de Lys

Avant-Propos

Voici quelques indications utiles à l’affiche de ce deuxième épisode, lequel concerne l’enfance, les parents et la fratrie de Jeanne Darc. J’invite chaleureusement le lecteur à lire ou relire la copieuse et charitable introduction « Vous avez dit Jeanne Darc ou Jeanne d’Arc… la Pucelle d’Orléans ? » (épisode 1) publiée sur ce Blog courant 2010. Le projet fut laissé à l’abandon. Je m’empresse de présenter mes excuses à mes fidèles lecteurs dont la patience s’est probablement étiolée au fil du temps. En cette année de confinement et de reconfinement, je reprends donc ce pan massif de l’Histoire de France dévoyé et galvaudé, visité et revisité moult fois par des historiens dont l’intégrité intellectuelle, sous certains aspects, reste sujette à caution. La popularisation du mythe de Jeanne d’Arc est intemporelle. Aussi, le temps n’est pas compté pour ressortir le dossier et reprendre les dessous d’une affaire qui relève d’une véritable enquête judiciaire.

Auparavant, je recommande au lecteur de replacer, dans les grandes lignes, la légende de Jeanne d’Arc avec son contexte historique : l’enfance, le parcours de Jeanne, la rencontre du Dauphin à Chinon, le Siège d’Orléans, sa capture, le procès en hérésie puis le bûcher.

Fleurs de Lys 2

Biographie de Jeanne d’Arc

L’Histoire de France

OUVRIR ICI

jeannedarc_preuse

Fleurs de Lys 2

Après avoir ouvert la biographie, vous avez pu y lire :

« Jeanne d’Arc est née en 1412 à Domrémy, aux marches de la Lorraine, dans une famille de paysans nommée « Darc » (assez aisés et appelés laboureurs) ».

Le grattage de tête commence avec les dates de naissance contradictoires des parents de Jeanne et de la fratrie. Les écarts, ainsi que nous le constaterons, peuvent varier de 10 à 15 années selon les généalogies certifiées, ce qui rend laborieuses les recherches de précision et les recoupements historiques qui s’imposent en pareil cas. Ce constat incite donc au doute et à la prudence. Concernant la naissance de Jeanne, le doute subsiste entre 1409 et 1412 et nous tenterons, plus avant, d’en comprendre la raison. Intéressons-nous d’abord aux parents.

Fleurs de Lys 2

Le Père de Jeanne Darc

Jacques Darc (suivre le lien wiki) (1360 ?-1431, 1375 ?-1439 ?, 1380 ?-1431 ?) (suivre le lien Geneanet), père de Jeanne d’Arc, serait originaire de Ceffonds, village situé dans le Grand Est entre les vallées de la Marne et de l’Aube. Il est le fils de Pierre d’Ailly d’Arc, Drapier et Chanoine à Troyes, Arpenteur du roi pour cette région de France. Dans le contexte historique qui nous intéresse ici, nous ne parlerons pas de « départements » comme la Marne, la Haute-Marne, la Meuse, les Vosges, etc., ni de la région du Grand Est, seulement de Duchés et Comtés, notamment les Duchés de Bar, de Lorraine et de Bourgogne. Chaque Duché, chaque comté avec leurs diocèses, prévôtés et bailliages respectifs, dépendaient d’une double autorité ducale et épiscopale. J’ouvre une parenthèse relative à l’orthographie de Pierre d’Ailly d’Arc, voire de Pierre Day ou Darc, ce qui ne manquera pas de jeter un éclairage singulier sur l’origine du patronyme de la famille Darc installée à Domrémy. Une origine patronymique qui mériterait d’être étendue à Pierre d’Ailly d’Arc-en-Barrois… Voir la  Seigneurie d’Arc !

Maison natale de Jacques Darc

Ceffonds commune de la Haute-Marne

Maison natale de Jacques Darc

Père de Jeanne d’Arc

Fleurs de Lys 2

De nombreuses questions se posent sachant que Domrémy n’était pas le village originaire des parents Darc. Lesdits parents de Jeanne étaient-ils riches ou pauvres ? C’est sans doute vers le temps de son mariage (1405) que Jacques Darc vint s’établir à Domrémy. Nous disposons de peu de notes ou références relatives à l’ascension sociale, de lignage roturier, de Jacques Darc en Lorraine. En qualité de Laboureur (acception du terme, au Moyen-Âge, sensiblement différente de celle usitée sous l’Ancien Régime) ou d’exploitant agricole (20 hectares de terres), propriétaire de sa maison et des dépendances, Jacques Darc comptait parmi les notables de Domrémy, village situé dans le Barrois royal, autrement dit dans la mouvance du Royaume de France. Forte personnalité, Jacques Darc cumula les charges et les responsabilités. A partir de 1423, il occupe le poste de Doyen au Conseil de Fabriquenous dirons aujourd’hui Maire de la commune -, lui conférant ainsi les pouvoirs de procureur, de percepteur et d’organisateur de la défense du village.

Infos + sur la famille de Jeanne d’Arc

Par Henri Wallon

OUVRIR ICI

jEANNE LA PUCELLE

Fleurs de Lys 2

La Mère de Jeanne Darc

Jacques Darc épouse Isabelle Romée en 1405, et le couple s’installe à Domrémy, village du Duché de Bar. C’est à bon escient si j’évoque ici, soit dit en passant, le Duché barrois qui fera l’objet du contenu du prochain épisode riche d’ informations pour l’instruction de l’affaire Jeanne d’Arc.

Duché de Bar

Isabelle Rommée ou Romée, selon les sources, est née en 1377 et décédée le 28 novembre 1458 à Sandillon dans le Loiret, commune située, à vol d’oiseau, à 12 km d’Orléans. Cette précision est de la plus haute importance au regard des épisodes ultérieurs. A retenir ! Elle est la mère de Jeanne d’Arc. Son nom de jeune fille est Isabelle Devouton puisque originaire de Vouthon-Bas en Lorraine (référence Wiki), village proche de Domrémy. Après consultation du site « Geneanet », Isabelle de Vouthon serait née à Vouthon-Haut en 1365 ou 1367 soit 10 ans d’écart au vu de l’info « Wiki ». Soulignons fortement que Isabelle est la fille de Jean Nicolas de Vouthon né en 1353 (?), seigneur de Vouthon, dit Romé, à Sermaize, prévôté de Vitry le François.

Carte sermaize

Comparez les date de naissance du Père et de la fille : 1353 pour le géniteur, 1367 pour la progéniture. Une paternité précoce ! Il semblerait que 1377 soit la date la plus probable. Mais me direz-vous : qui est la mère d’Isabelle (Zabillet) ou de Vouthon, dite Romée, Dame d’Arc du Lys ? Patience ! Je vous réserve, ami lecteur, des révélations fracassantes eu égard à cette question.

Autre question : comment devons-nous interpréter la superposition du surnom dit « Romée » à l’identité d’Isabelle de Vouthon ? Certains biographes médiévistes avancent qu’il peut s’agir d’un sobriquet géographique, un lieu-dit Romé. En effet, il existe un étang Romé au nord de Toul, à 40 km de Domrémy. Situé au coeur de la forêt domaniale de la Reine, l’étang Romé (80 ha) est situé entièrement sur le territoire de la commune de Royaumeix. D’origine moyenâgeuse, il aurait été aménagé par les moines de Rangeval sur les argiles de la Woëvre.

Etang Romé

MEDIAPLAYER Michel Pépé Légende

Etang Romé

Etang Romé

Fleurs de Lys 2

La Fratrie

De l’union de Jacques Darc ou Day et d’Isabelle de Vouthon, dite Romée, naquirent 5 enfants dont 3 fils et 2 filles (?). Pourquoi ce point d’interrogation ? J’ai déjà pris les devants dans mon Avant-Propos en exprimant un doute concernant la date de naissance de Jeanne d’Arc. Pour l’heure, laissons cette interrogation en attente.

Selon l’usage, l’aîné des fils prend le prénom du Père. C’est le cas pour Jacques, l’aîné des frères mais également de la famille. Voyons cela de près, assurément avec des surprises à la clé !

Dorénavant, je vais m’appliquer à respecter l’usage d’écrire Jeanne « d’Arc » avec l’apostrophe afin de respecter la cohérence des généalogies officielles conformément aux « Lettres Patentes » (?) de Charles VII (1429) stipulant l’anoblissement de la Famille d’Arc dont le patronyme se voit majoré du titre distinctif et royal « d’Arc du Lys ».

  • Jacques d’Arc du Lys dit Jacquemin né en 1402 ou 1406 selon les généalogies. Laboureur (comprendre Propriétaire Exploitant). Décédé vers 1452.
  • Catherine d’Arc du Lys, date de naissance inconnue (vers 1405 ?). Décédée en 1428 à l’âge d’environ 23 ans. Questions : Qu’advint-il de la sœur de Jeanne d’Arc ? Catherine eut-elle une « sœur » seulement ou en eut-elle plusieurs ? Que savons-nous de la sœur de Jeanne d’Arc ? Ses biographes confirment qu’elle se nommait Catherine, qu’elle se maria avec Jean Colin, fils de Colin de Greux, qu’elle mourut avant le départ (1429) de sa « soeur » pour Chinon. Ce que nous ne savons pas, c’est si elle était l’aînée de Jeanne ou sa cadette.
  • Jean d’Arc du Lys, né entre 1401 et 1408. Ecuyer, capitaine et prévôt de Vaucouleurs. Compagnon d’armes de sa « soeur » Jeanne. Décédé vers 1472.
  • Pierre d’Arc du Lys, dit Pierrelot, né entre 1408 et 1415  (?). Chevalier du Lys, troisième fils de Jacques d’Arc et d’Isabelle Romée, Compagnon d’armes de Jeanne, fait prisonnier avec elle.
  • Jeanne d’Arc du Lys, surnommée « la pucelle ».  L’X de la Fratrie, naissance inconnue. Décédée à Rouen le 30 mai 1431 ?…

Fleurs de Lys 2

Questions et Hypothèses

Romée de Vouthon ou Isabelle de Salm ( 1377-1458 ) – Epouse de Jacques du Lys – Quatrième fils du seigneur du Lys titré chevalier d’Arc – Mère nourricière de la Pucelle – Quatre enfants : Jacquemin, Jean, Catherine, Pierre :

Mariée à Jacques du Lys d’Arc (1380 – 1440), régisseur des domaines Vosgiens de Yolande de Bar, doyen en 1423 puis sergent et procureur de Domremy – Isabelle ou Isabelette ou Romée a repris le surnom de Romée qui était porté par sa mère prématurément disparue.

Questions :

Qui était Jean Nicolas de Salm de Vouthon, Père d’Isabelle Romée ? Ses relations avec Thadée Visconti, fille de Barnabé Visconti (seigneur de Milan) et de Reine Della Scala ?

Qui était Thadée Visconti mariée en Premières Noces avec Etienne III de Bavière, parents d’Isabeau de Bavière, Reine de France et épouse de Charles VI ?

Et Isabelle, dite Romée, de Vouthon, épouse de Jacques d’Arc et « Mère » de Jeanne d’Arc ?…

« L’Histoire est une conspiration permanente contre la vérité. »

(Joseph de Maistre)

Epilogue du présent épisode

N’est-il pas singulier d’honorer la vie de Jeanne d’Arc six siècles après le Traité de Troyes (1420) ? Maudit traité ! Nous en parlerons le moment venu. D’aucuns me questionnent sur mon modus vivendi du nouveau confinement. Que répondre ?

- « Je planche sur la Pucelle ! Un jour, je soulève des couleuvres, un autre jour, je vais à la pêche au Gros ! ».

Une manière de détourner la curiosité d’autrui et de conjurer l’arrière-pensée que je puisse être un « Frontiste facho ». La « pêche au gros », c’est de découvrir, sous la loupe des généalogies comparées, qu’Isabelle Romée de Vouthon ne s’inscrit nullement dans un lignage roturier. Elle appartient, de par son ascendance, à la Haute Noblesse des Capétiens. Parente de Charlemagne à la 19ème génération et parente d’Hugues Capet. Isabelle Romée, « Mère » de Jeanne d’Arc a donc des origines généalogiques prestigieuses. Voilà pour le lignage de Jean-Nicolas de Salm (1332 ? 1337 ? – 1385) ! Du côté de la Mère, Taddée Visconti (1351 – 1381), les origines ne sont pas moins prestigieuses. Rendez-vous compte ! Taddée Visconti est la mère d’Isabeau de Bavière de par son premier mariage avec Etienne III de Bavière, ensuite Mère d’Isabelle Romée par son second mariage avec Jean-Nicolas de Salm en Vosges (1337 – 1385) – Seigneur de Vouthon et Prévôt de Vaucouleurs. Attention, terrain miné ! Les historiens attribuent à Jean-Nicolas de Salm une autre épouse, savoir : Isabelle de Brixey de Bourlémont ( 1340 – 1385 ). Contradiction flagrante entre les généalogies comparées. C’est ce qu’on appelle une « ficelle de scribe » ! Comparez les dates ! Je soutiens l’hypothèse du mariage de Jean-Nicolas de Vouthon avec Thaddée Visconti. Pourquoi ?

L’hypothèse « Ouroboros »

Ouroboros… le serpent qui se mort la queue. Projetons-nous dans les dernières années de la vie d’Isabelle Romée de Vouthon, « mère » de Jeanne d’Arc. Isabelle déménage dans les environs d’Orléans suite au décès de son mari survenu en 1440. Information à prendre avec des pincettes ! Isabelle Romée et son mari ont quitté probablement Domrémy beaucoup plus tôt. On note déjà sa présence dans le Val de Loire, notamment à Chinon, en 1429. De 1431 jusqu’à sa mort (1458), elle se consacre à la révision du procès en hérésie et à la réhabilitation de sa « fille » Jeanne. Une enquête est ouverte en 1449. La cour d’appel casse le procès le 07 juillet 1456 sous le règne du Pape Calixte III.

Ce n’est pas tout. Certains biographes d’Isabelle Romée avancent l’hypothèse que la « Mère » de Jeanne devint « Dame de compagnie » de … devinez qui ? Isabeau de Bavière décédée le 24 septembre 1435 à Paris… Jeanne meurt sur le bûcher (?) le 30 mai 1431 à Rouen.

Autre question frappée au coin du bon sens :

Au vu de la double généalogie prestigieuse d’Isabelle d’Arc du Lys, de par son père et sa mère, l’acte royal d’anoblissement de la famille d’Arc était-il réellement indispensable ? D’autant que les « Lettres Patentes » de Charles VII restent un sujet controversé par de nombreux historiens.

Arrangez-vous avec tout ça ! A suivre…

A St-Malo, le 08 novembre 2020. Le Thélémite

Fleurs de Lys 2

Texte restitué de deux diplômes de Charles VII

relatifs à la Pucelle

OUVRIR ICI

Ecole des Chartes

Ma devise de recherche

« Lis et relis, sonde, scrute, dissèque, analyse, compare, relie

et surtout ne laisse rien au hasard… »

Fleurs de Lys 2

Sommaire du 3ème épisode

  • Les Duchés de Bar et de Lorraine
  • Qui se cache derrière Madame de Bar ?
  • Les premiers pas de René 1er d’Anjou sur les terres du Duché de Bar.
  • Yolande d’Anjou… face cachée de la Régence
  • Le Capitaine Robert de Baudricourt

blason de la pucelle

Blason de Jeanne La Pucelle

RETOUR SOMMAIRE

Pas de Commentaires à “Vous avez dit Jeanne Darc ou d’Arc ?”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire


Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus